Programme nutritionnel selon votre type glandulaire

Les bienfaits de la nutrition selon votre type glandulaire

Il est important que votre nutrition soutienne votre équilibre glandulaire. La première chose que l’on remarque, lorsque l’on mange selon notre type glandulaire, c’est que le niveau d’énergie augmente, les fringales disparaissent et le poids commence à diminuer et ce, en quelques jours seulement. 
La digestion va aussi beaucoup mieux, les problèmes intestinaux disparaissent et par le fait même, se produit une meilleure élimination des toxines.

Ce qui est très intéressant, c’est que la graisse disparait à la bonne place. Vous perdez du poids, sans jamais avoir faim et en restant en santé. Tout ça parce que vous avez un régime alimentaire qui vous convient à vous. Manger selon votre type glandulaire c’est beaucoup plus qu’un régime pour perdre du poids. C’est surtout une façon de remettre l’équilibre dans le corps et de se refaire une santé.

Comment je me suis intéressée aux types glandulaires

La plupart des gens savent que pour perdre du poids ils doivent mieux manger, limiter leur quantité d’aliments et faire de l’exercice. J’ai étudié la méthode des types glandulaires, quand je faisais mon cours de naturothérapeute, en 1996. J’ai reconnu tout de suite le livre qui m’avait impressionné quand j’avais 12 ans (ma belle-sœur a retrouvé son poids santé en appliquant les principes de cette méthode) et j’étais très heureuse de constater que cette approche avait été sélectionnée par notre école  comme l’une des meilleures pour obtenir et garder un poids santé.

Dans ma pratique, je rencontrais souvent des gens qui me disaient que malgré une bonne alimentation, ils avaient de la difficulté à perdre du poids et à éliminer de la graisse aux endroits voulus. J’ai donc commencé à appliquer la méthode des types glandulaires, tout en recommandant la continuité d’une saine alimentation, et les résultats ont été excellents.

Depuis, j’apprends aux gens, lors d’un bilan de santé, quelle est leur glande dominante, peu importe qu’ils aient du poids à perdre ou non. Même si on n’a pas un excès de poids, surmener notre glande dominante en mangeant des aliments qui la fatiguent, nous amène à avoir des problèmes de digestion, de nervosité, de sommeil et même d’épuisement.

L’origine des types glandulaires

 Après avoir observé plusieurs de ses clients, le Dr Abravanel a remarqué qu’un régime était efficace pour certaines personnes (surtout des femmes à cette époque), c’est-à-dire qu’elles perdaient du poids à la bonne place et se sentaient en pleine forme, alors que pour d’autres, le même régime l’était beaucoup moins ou ne l’était pas du tout. Non seulement la gestion du poids était difficile, mais ces femmes étaient plus fatiguées, digéraient moins bien, leur teint était blême et elles avaient constamment des fringales de sucreries. Il a cherché à comprendre pourquoi.  Il en a conclu à l’époque que le problème n’était pas le régime, mais l’interaction entre celui-ci et le métabolisme de la personne qui le suit. Les gens sont différents, alors pourquoi auraient-ils besoin de manger la même chose et de la même façon.

Il changea donc le plan alimentaire de certaines femmes et il réalisa que tout à coup, elles perdaient de la graisse à la bonne place, que leur énergie augmentait et que tout allait bien pour leur digestion ainsi que pour leur santé en général.

Le Dr. Abravanel s’est basé sur les ouvrages du Dr Henry Bieler un célèbre nutritionniste, auteur du livre Food is your best medicine. Le Dr Bieler expliquait comment on peut distinguer les individus dont la glande dominante est la glande thyroïde (type thyroïdien) et ceux dont les glandes dominantes sont les surrénales (type surrénalien). À cet ouvrage, Dr Abravanel a ajouté le résultat de ses propres recherches et a défini deux autres types glandulaires, soit le type hypophysaire ou pituitaire et le type gonadique.  Il a aussi découvert que l’endroit où la graisse se logeait sur le corps était en lien direct avec la glande dominante. Comme vous l’avez certainement constaté, certaines personnes vont accumuler de la graisse aux cuisses, d’autres aux fesses, au ventre, aux seins, aux bras, au cou et même aux pieds et aux mains. La glande dominante nous dicte aussi quels produits alimentaires nous sommes le plus tentés de manger, comme les féculents, la friture, la viande, les produits laitiers, le sucre,  l’alcool, etc. Nous mangeons ces produits parce qu’ils stimulent notre glande dominante et plus cette glande est stimulée, plus on a l’impression d’avoir de l’énergie. Nous sommes donc portés à en manger à chaque fois que nous avons une baisse d’énergie.

Le danger est qu’un jour viendra où cette glande sera trop stimulée au détriment des autres glandes et le déséquilibre s’installera lentement. Il sera alors de plus en plus difficile de résister aux fringales et les symptômes comme l’excès de poids, les problèmes de digestion, de fatigue ou même d’épuisement arriveront tout doucement.

Le Dr. Abravanel mentionne que l’excès de poids n’est que le résultat d’un déséquilibre dans le corps et que si vous voulez perdre du poids sans le reprendre, et être en santé, il faut d’abord manger non pas comme tout le monde, mais en respectant la personne unique que vous êtes!

Faites-vous faire un programme nutritionnel sur mesure!

Prenez rendez-vous.